Une AG, c’est un voyage…

busNous sommes une centaine de personnes et partons en voyage avec un car.
Très vite il va falloir désigner un conducteur.On peut en désigner plusieurs qui conduiront à tour de rôle, n’empêche qu’ il en faudra un, sinon, le voyage va vite se terminer.
En conduisant, ce conducteur, peut avoir un pouvoir sur le groupe, si c’est lui qui décide où aller, quel trajet prendre etc… Mais on peut concevoir qu’il n’en ai aucun, et qu’il conduit sous l’autorité collective des voyageurs…
Le chauffeur, n’impose rien, ne décide de rien par lui-même si c e n’est le minimum nécessaire pour faire avancer le bus, le mener à bon port en assurant la sécurité des voyageurs.

Il est totalement indispensable, sans lui pas de voyage… Il peut y avoir autant de conducteur que l’on veut , sans lui ou un autre conducteur, pas de voyage possible

Or la position anti-autoritaire extrême, dans un groupe, provoque cette situation, où les voyageurs sont là, le bus est là, mais personne ne veut le conduire de peur d’être taxé de petit chef…
Et inévitablement après un long moment de surplace une bonne partie des voyageurs présents, partiront…

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *